“Savoir que je ne suis pas assez bon, être conscient de la réalité, c’est le point de départ pour atteindre ses buts.” Toni Nadal

“Savoir que je ne suis pas assez bon, être conscient de la réalité, c’est le point de départ pour atteindre ses buts.” Toni Nadal

Après avoir déjà évoqué le cas de Rafael Nadal dans un premier article, mettons la lumière aujourd’hui sur son coach historique Toni qui, au travers d’une conférence TEDx à Malaga, nous donne un éclairage intéressant sur le rôle du coach dans la relation coach-coaché:

Le premier élément clé évoqué par l’entrainement espagnol et à noter pour tout coach est de dire les choses telles qu’elles sont, exprimer clairement la situation pour savoir d’où le coaché part et donc pour qu’il puisse mesurer le chemin et le travail à parcourir pour atteindre ses objectifs. La transparence et l’objectivité du coach doit laisser à mesurer ce chemin.

Toni Nadal évoque aussi l’importance de la préparation et de l’entrainement pour développer la capacité à “être dur au mal” et donc à se surpasser lors des matchs. la description des entrainements dispensés par Toni est assez croustillante et révélatrice: “Pendant des années, je l’ai entraîné avec des balles pourries, sur des courts en mauvais état, j’ai prolongé des entraînements indéfiniment alors que je lui avais dit : “on s’entraîne 1h30” car je voulais lui apprendre à tout supporter.” C’est selon lui ce qui explique pourquoi les jeunes aujourd’hui au tennis n’arrivent pas à prendre le pouvoir sur les plus âgés.

Enfin, dernier sujet notable évoqué par l’entraineur espagnol, l’importance de ne chercher aucune excuse pour justifier un échec ou une défaite. Et ceci développe la responsabilisation de Rafael dans ses actes. Là aussi quelques anecdotes amusantes piochées dans la carrière de Rafael Nadal que je vous laisse découvrir dans la vidéo ci-dessous:

Conférence TEDx Malaga 2018 – Toni Nadal

Laisser un commentaire

Fermer le menu