“Il n’y a que dans l’adversité qu’on découvre la vraie valeur des êtres” Bernard Werber

“Il n’y a que dans l’adversité qu’on découvre la vraie valeur des êtres” Bernard Werber

Il y a eu un avant, il y aura un après… C’est ce qu’on a tendance à dire après un événement qui nous marque que ce soit personnellement ou professionnellement; ce sera encore plus vrai avec la crise sanitaire et économique que nous sommes en train de traverser.

Lorsque l’on dirige une entreprise, l’après peut se résumer à la fin de l’aventure…car 3 mois de chiffre d’affaires à 0 avec les charges qui continuent de tomber chaque mois (et même si le paiement de celles-ci sera décalé), cela peut sonner le glas dans bons nombres de cas… et je n’évoque même pas la dimension humaine qui peut s’avérer encore plus catastrophique.

Cette crise est là, nous sommes “confinés” dedans et chaque entreprise doit la gérer au mieux pour pouvoir la traverser et trouver éventuellement de nouvelles opportunités pour l’avenir.

La gérer au mieux, c’est tout d’abord garantir la sécurité de ses collaborateurs; les mesures gouvernementales avec l’incitation au télétravail et les limitations de déplacement vont dans ce sens mais certaines entreprises mettent aussi en place des procédures pour limiter les risques et fournissent à leurs salariés des équipements de protection individuelle (EPI). On pense évidemment aux sites de production mais il est possible de fournir ces EPI à la plupart de ses collaborateurs (gel hydro-alcoolique par exemple qui, au delà du coronavirus, limité les risques de grippe, gastro entérite et autres contagions – encore faut-il en trouver ou l’avoir anticipé).

Un autre facteur important pour limiter les incidences négatives de cette crise réside dans la gestion des relations avec nos clients. Cette crise que nous vivons, nos clients la vivent aussi et parfois beaucoup plus durement que nous. Se mettre dans la peau de notre client pour comprendre ses préoccupations et l’aider à surmonter cette épreuve dans la limite de nos possibilités. Cette période difficile pour lui peut lui faire prendre conscience de la valeur ajoutée que vous pouvez lui apporter et générer sa préférence envers vous lorsque la situation reviendra à la normale.

Enfin, autre étape importante pour traverser cette zone de turbulence sans trop d’encombres, c’est déjà de préparer l’avenir, le retour à la normale même si forcément plus rien ne sera vraiment comme avant. Pour cela, il convient de planifier les choses importantes, celles pour lesquelles nous ne prenons jamais le temps au quotidien car nous sommes bien trop occupés à gérer l’opérationnel. C’est cette planification de ces projets importants qui doit nous permettre de prendre une longueur sur nos concurrents qui sont, ne l’oublions pas, logés à la même enseigne que nous.

Nous sommes en pleine tempête et oui ce sera très difficile pour la plupart d’entre nous. Ça ne deviendra impossible que si nous ne tentons rien pour regagner la terre ferme.

Pour aller plus loin:

« On ne peut décemment accepter la défaite sans se battre » Jean Desgranges

Laisser un commentaire

Fermer le menu