« On ne peut décemment accepter la défaite sans se battre » Jean Desgranges

« On ne peut décemment accepter la défaite sans se battre » Jean Desgranges

En ces temps de Ligue des Champions, revenons sur la finale de l’édition 2005 à Istanbul où Liverpool FC, après avoir été mené 3-0 à la mi-temps, effectue une incroyable remontée pour s’imposer aux tirs au but.

2 enseignements majeurs à retenir lors de ce match:

1- Le leader montre la voie: Il est intéressant de noter que c’est le capitaine de Liverpool qui sonne la révolte comme le leader d’une équipe commerciale ou autre doit montrer la voie à ses collaborateurs pour les guider vers la victoire.

2- Ne jamais rien lâcher: Le gardien de Liverpool, Dudek, disait à l’issue de ce match « il ne faut jamais abandonner et il n’y a rien qui ne peut être changé ». Il est évident que si les joueurs anglais, à 0-3 à la mi-temps, s’étaient dit que la partie était terminée, jamais ils ne se seraient imposés dans ce match et jamais ils n’auraient été champions d’Europe.

En synthèse, tout le monde a le droit à l’erreur et peut perdre, l’essentiel est de donner le meilleur de soi-même à chaque instant et de croire que ce meilleur peut faire changer les choses.

Ci-dessous le lien vers un résumé du match ainsi que les éclairages de Dudek, Shevchenko et Ancellotti.

https://youtu.be/gL2Bcp5tWrg

Jean Desgranges était un footballeur français né en 1929 et décédé en 1996 qui est passé par le RC Lens, le FC Metz et le FC Nantes.

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire

Fermer le menu